Gérer le changement, l'attendre, le créer.

je n'arrête pas. changement d'humeur, je suis triste, lasse et sans entrain et me voilà prête à déplacer des montagnes, gaie, mobilisée. j'ai froid et puis ...j'ai chaud, j'ai chaud. je vis avec un grand jeune homme et puis ...le voilà parti à Buenos Aires : Au revoir maman, je m'en vais chercher en Argentine ce que je trouve pas ici. moi qui me sentait seule, je ne sais pas quoi dire. j'ai des nouvelles, assez peu mais je ne vais pas lui demander un message par jour. j'espère qu'il ne va pas penser que je ne pense pas à lui. la technologie, c'est trop bien, je pourrai même l'appeler mais ...je n'y arrive pas. je ne saurai pas dire pourquoi, quoique ...je ne veux pas l'asailer de questions : où vis-tu ? avec qui parles-tu ? as-tu trouvé du travail ? je crois que j'ai envie d ele laisser gérer sans m'imiscer et ça me ramène à l'histoire de ma vie. souvent j'ai peur de je ne sais quoi, alors je ne fais pas.